Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

CréaLi
Photos Li
A Vos Sons

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Contacts
     
  Les reportages d'Elise B. de FovéaLi.
Saison: 2011-2012
 
 
Reportages Reportages 2010-2011 1er Reportages
 
Anne Gaëlle Retout
Marche Athlétique

Haut de page

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La Marche Athlétique est une progression de pas exécutés de telle manière que le marcheur maintienne un contact avec le sol, sans qu’il ne survienne aucune perte de contact visible (pour l’œil humain). La jambe avant doit être tendue (c’est-à-dire que le genou ne doit pas être plié) à partir du moment du premier contact avec le sol jusqu’à ce qu’elle se trouve en position verticale Mise en garde :
Les athlètes doivent être prévenus lorsque par leur mode de progression, ils risquent de ne pas respecter le paragraphe ci dessus : un panneau jaune, marqué de chaque côté du symbole de l’irrégularité, leur sera montré. Ils n’auront pas droit à une deuxième mise en garde par un même Juge pour la même infraction. Le Juge qui a mis en garde un athlète doit en informer le chef juge après la compétition.
Cartons Rouges
Lorsqu’un Juge remarque qu’un athlète enfreint le paragraphe ci-dessus en perdant le contact de manière visible avec le sol ou en pliant le genou lors de la compétition, à quelque moment que ce soit, le juge enverra un carton rouge au chef juge.
Disqualification
Lorsque trois cartons rouges de trois Juges différents auront été envoyés au chef juge, l’athlète sera disqualifié et informé de cette disqualification par le chef juge ou le chef juge adjoint qui lui montrera un panneau rouge. L’absence de notification rapide n’entraînera pas la requalification d’un athlète disqualifié.
Dans les épreuves sur piste, un athlète qui est disqualifié doit immédiatement quitter la piste et dans les épreuves sur route, il doit, immédiatement après avoir été disqualifié, enlever les dossards distinctifs et quitter le parcours. Tout athlète disqualifié qui ne quitte pas le parcours ou la piste sera passible d’une sanction disciplinaire supplémentaire
Un ou plusieurs tableaux d’affichage doivent être placés sur le parcours et près de l’arrivée pour tenir les athlètes informés du nombre de cartons rouges qui ont été envoyés au chef juge pour chaque athlète. Le symbole de chaque infraction devra également figurer sur le tableau d’affichage.
Clément Metayer
Badminton

Haut de page

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Badminton:
Les doubles
1 Zones de service et de réception
1.1 Un joueur de l’équipe au service doit servir à partir de sa zone de service droite lorsque l’équipe au service n'a pas encore marqué un point ou bien a marqué un nombre pair de points dans ce set.
1.2 Un joueur de l’équipe au service doit servir à partir de sa zone de service gauche lorsque l’équipe au service a marqué un nombre impair de points dans ce set.
1.3 Le joueur de l’équipe à la réception qui a servi en dernier, doit rester dans la même zone de service d’où il avait servi en dernier. Le schéma inverse doit s’appliquer au partenaire de ce joueur.
1.4 Le joueur de l’équipe à la réception qui se trouve dans la zone de service diagonalement opposée à celle du serveur, doit être le receveur.
1.5 Les joueurs ne doivent pas changer de zone de service jusqu’à ce qu’ils gagnent un point lorsqu’ils sont au service.
1.6 Le service doit être délivré à partir de la zone de service qui correspond au score de l’équipe au service.
2 Déroulement du jeu et position sur le terrain
Lors d’un échange, une fois le service renvoyé, le volant peut être frappé tour à tour par n'importe quel joueur de l'équipe au service puis par n'importe quel joueur de l'équipe à la réception, à partir de n’importe quel endroit du terrain de leur côté du filet, jusqu'à ce que le volant ne soit plus en jeu.
3 Point marqué et service
3.1 Si l'équipe au service gagne un échange (Article 7.3), l'équipe au service marque un point. Le serveur doit alors servir à nouveau à partir de l'autre zone de service.
3.2 Si l'équipe à la réception gagne un échange (Article 7.3), l'équipe à la réception marque un point.
L'équipe à la réception devient alors la nouvelle équipe au service.
4 Ordre des services
Dans chaque set, le droit de servir doit passer successivement:
4.1 du serveur initial qui a commencé le set depuis la zone de service droite,
4.2 au partenaire du receveur initial. Le service doit être exécuté à partir de la zone de service gauche,
4.3 au partenaire du serveur initial,
4.4 au receveur initial,
4.5 au serveur initial et ainsi de suite.
5 Aucun joueur ne doit servir si ce n'est pas son tour, ni recevoir si ce n'est pas son tour, ni recevoir deux services de suite dans le même set.
6 N'importe lequel des deux joueurs de l'équipe qui a gagné un set peut servir en premier dans le set suivant et n'importe lequel des deux joueurs de l'équipe perdante peut recevoir le service en premier.
Christelle Desurvire
8 Pool Anglais

Haut de page

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Billard : 8 Pool Anglais
Les formats qui suivent, ainsi que la composition du drap, le diamètre des billes, la forme des bandes et l’entrée des poches sont exigés pour les Finales de Département, de Ligue, de Secteur, pour les Barrages et pour les Finales de France.
Des dérogations peuvent être éventuellement accordées pour des éliminatoires de District, de Département ou de Ligue par la CSN 8 Pool.
La table :
Longueur extérieure : 7 Pieds Anglais (1 pied = 30,48 cm)
Longueur intérieure entre Bandes = 1850 mm (Tolérance de + ou - 1,5%)
Largueur intérieure entre Bandes = 925 mm (Tolérance de + ou - 1,5%)
La longueur doit être égale à 2 fois la largeur
Hauteur du sol = 820 à 850 mm
Les bandes : Hauteur = 36 mm - PROFIL en L (Tolérance de + ou - 1 mm)
Les poches : 6 poches Entrée = 1 Bille 1/2; soit : 50,8 mm x 1,5 = 76,2mm (Tolérance de + ou - 5%)
La ligne la ligne doit être tracée à 40 cm du bord de la bande + ou – 1 cm.
Eclairage : Distance minimum par rapport à la surface de la table = 90 cm
Flux lumineux mini de 300 Lm (soit deux ampoules de 75 Watts)
Drap
Le drap: 100% en laine directionnel, en aucun cas des tapis "rapides" ne sont autorisés.
Billes
Les billes : 14 billes de couleur : 7 rouges et 7 jaunes Ø = 50,8 mm
1 bille noire numéro 8 Ø = 50,8 mm
1 bille blanche Ø = 48,0 mm
Patrick Rodde
Dressage

Haut de page

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En dressage, les épreuves sont aussi appelées Reprises. Celles-ci sont élaborées et réparties selon le principe défini dans les dispositions générales :
• la division du concurrent : Club, Poney, Amateur ou Pro,
NB : les épreuves Ponam sont des épreuves de la division Poney.
• le niveau de difficulté : 3, 2, 1, Elite,
• le type d’épreuve : Libre, Imposée, Préliminaire et Grand Prix.
Dans chaque division et pour chaque indice : 3, 2, 1 et Elite correspondent plusieurs reprises de dressage qui proposent une progression en cohérence avec le niveau abordé.
Il existe des épreuves de dressage par équipe : Carrousel ou Pas de Deux.
Définitions
A - Les épreuves Grand Prix
Ce sont les épreuves du plus haut degré de difficulté de chaque indice.
B - Les épreuves Préliminaires
Ce sont les épreuves du niveau immédiatement inférieur au Grand Prix ou permettant d’en aborder les difficultés.
Les épreuves Préliminaires en Club sont à engagement individuel mais peuvent se présenter collectivement et successivement par groupe de 3 à 4 couples en club 3 uniquement.
C - Les épreuves Imposées
Les épreuves imposées préparent les couples aux difficultés qu’ils auront à gérer en Préliminaire et Grand Prix.
D - Les épreuves Libres
La reprise libre en musique est épreuve d’équitation artistique. Les épreuves libres incluent les trois allures. Elles laissent aux concurrents une entière liberté dans la composition de leur programme.
Elles peuvent se présenter costumées à l’initiative du concurrent dans les épreuves Club et Ponam ou à l’initiative de l’organisateur dans les épreuves Amateurs ou Pro.
E - Le Pas de Deux
Le Pas de Deux est une reprise libre en musique où deux couples cavalier/ cheval ou poney sont sur la piste en même temps.
Les Pas de Deux se présentent selon les textes des reprises libres de même niveau. La mention en Pas de Deux figurera dans le programme du concours.
F - Le Carrousel
Le carrousel est une épreuve par équipe, libre, en musique qui peut être costumé mais doit inclure les trois allures et au moins un arrêt et un salut final.
Dans un carrousel, le nombre de couples est de 3 au minimum.
G - Les épreuves dites « Préparatoires »
Toutes les épreuves de Dressage, Grand Prix, Préliminaire, Libre ou Imposé, peuvent être Préparatoires.
Dans ce cas, elles sont ouvertes à toutes les divisions de cavaliers sans limitation de qualification. Ces épreuves ne sont pas génératrices de points. Les classements obtenus dans ces épreuves ne sont pas pris en compte dans les causes de fermeture du droit de participation du couple.
François Bonnet
Canoë-Kayak

Haut de page

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Parcours De Slalom
Le parcours comporte autant que possible des obstacles naturels et/ou artificiels.
1 : Tracé
Le tracé comprend 18 à 25 portes dont 6 minimum et 7 maximum sont à remonter. Il doit être équilibré afin de ne pas favoriser les canoës bordés à droite ou à gauche.
Le parcours doit comprendre au moins une figure laissant à l’athlète différentes options de franchissement.
La dernière porte est située entre 15 et 25 mètres de la ligne d'arrivée.
Le temps de course pour le meilleur compétiteur sera compris entre 90 et 110 secondes.
2 : Caractéristiques des portes
Les portes sont composées de une ou deux fiches suspendues, peintes d’anneaux de 20 cm de long verts et blancs pour les portes à franchir dans le sens du courant, rouges et blancs pour les portes à remonter. L'anneau du bas est blanc.
Dans le cas d’une porte à une seule fiche, une deuxième fiche sera placée du côté de la rive correspondante pour définir le plan de la porte.
Dans le cas des portes à 2 fiches, la distance entre les fiches est comprise entre 1.20 m et 4 m. Les fiches rondes doivent avoir un diamètre de 3,5 à 5cm et une longueur comprise entre 1,6 et 2 mètres. Leur poids est tel que le balancement causé par le vent n'est pas excessif. La hauteur de chaque fiche par rapport à l’eau est réglable. La hauteur au dessus de l’eau devrait être approximativement de 20 cm. Les fiches ne doivent pas être mises en mouvement par l’eau. La hauteur exacte est laissée à l’appréciation du juge arbitre.
Les portes sont numérotées dans l'ordre de passage. Les panneaux de numérotation, suspendus aux potences, mesurent 30cm x 30cm. Les numéros sont peints en noir sur fond jaune, sur les deux faces. Ils mesurent 2 cm d'épaisseur par 20 cm de hauteur. Le sens de mauvais franchissement est barré par une ligne rouge en diagonale.
3 : Départ – Arrivée – Chronométrage
3.1 : Départ
Le départ est situé dans une zone calme.
Une zone d'échauffement est prévue.
Les bateaux partent du même endroit en position arrêtée et ne sont libérés que sur ordre du starter.
En équipe, les 2e et 3e bateaux ne doivent démarrer qu’après le franchissement de la ligne de départ par le 1er bateau.
3.1 : Arrivée
La ligne d'arrivée est matérialisée par :
• La ligne des cellules en chronométrage électronique,
• La ligne joignant le chronométreur et un repère fixé sur la rive opposée en chronométrage manuel. Le débarquement est organisé de telle manière que les compétiteurs ne recoupent pas la ligne d'arrivée en s’y rendant.
3.3 : Chronométrage
Le chronométrage électronique avec cellules est obligatoire pour toutes les manifestations nationales et inter-régionales (N1, N2, N3). Le chronométrage manuel est admis pour les compétitions régionales. Des doublages manuels sont obligatoires sur l’ensemble des compétitions.
C’est le passage du corps du compétiteur (1er équipier qui passe pour les C2) qui coupe la ligne des cellules qui déclenche le chronomètre au départ. En chronométrage manuel, c'est le top du starter. A l’arrivée, c’est le passage du corps de l’athlète (1er équipier qui passe pour les C2) qui coupe la ligne des cellules ou la ligne d’arrivée (chronométrage manuel) qui arrête le chronomètre. Au passage de la ligne d’arrivée, l’athlète doit garder un mouvement naturel de pagayage sous peine d’être disqualifié pour la manche. S’il le juge utile, le juge arbitre peut placer une personne étrangère à l'organisation dans l'équipe de chronométrage
Juan-Francisco Rubio
Agility

Haut de page

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Parcours
Le parcours est composé d'obstacles qui, dans leur mise en place sur le terrain, donneront à son tracé sa spécificité en le rendant plus ou moins complexe et plus ou moins rapide.
II devra être effectué par le chien dans un temps de base défini et selon un ordre imposé de passage des obstacles.
1 ° Généralités
Le terrain nécessaire à I'implantation d'un parcours d'Agility doit être au minimum de 30 x 40 m. Le ring où sera implanté ce terrain doit être au moins de 20 x 40 m. Dans le cas de mise en place de deux parcours, il convient de réaliser une séparation fermée avec des barrières ou d'éloigner les rings de 10 m environ. Sur chaque ring sera installé un sas d’entrée et un sas de sortie d’une dimension approximative de 3 mètres sur 3 mètres.
Le parcours proprement dit aura une longueur de 100 à 200 m et, selon la catégorie des épreuves, comprendra de 15 à 20 obstacles dont 7, au minimum, seront des sauts (sauts, mur, pneu). Chaque parcours comprendra au moins dix sauts.
Les obstacles doubles (qui sont franchis d'un seul saut) auront une largeur totale de : Catégorie « A » 30 cm,
Catégorie « B » 40 cm,
Catégorie « D » 40 cm,
Catégorie « C » 55 cm.
Les combinaisons de deux obstacles ou trois compteront pour un seul obstacle, mais chaque obstacle sera jugé indépendamment. La distance entre les éléments sera :
2m pour la catégorie « A »,
3m pour la catégorie « B »,
4m pour les catégories « C » et « D ».
Ces combinaisons ne pourront être réalisées qu'avec des haies à barres installées en ligne droite. La distance entre deux obstacles qui se suivent sera au minimum de 5 m et au maximum de 7 m.
Le conducteur doit avoir la possibilité de passer de chaque coté de l’obstacle.
Le conducteur qui traverse la combinaison sera éliminé.
2° Trace du Parcours
Le tracé d'un parcours est laissé à I'entière imagination du juge, mais il doit comprendre obligatoirement au moins deux changements de direction.
Avant le début des épreuves, Il affichera le programme horaire de la journée, il s'assurera des obstacles mis à sa disposition et après en avoir vérifié la conformité, il établira son parcours et aidé par les organisateurs, il mettra en place les obstacles suivant le tracé défini.
Il mesurera avec précision sa longueur et placera la numérotation.
Un tracé bien conçu doit permettre au chien d'évoluer avec aisance et sans heurts. Le but est de trouver un juste équilibre entre le contrôle du chien pour éviter la faute à I'obstacle et sa vitesse d'exécution.
En règle générale, il est conseillé de modifier fréquemment le tracé et la position des obstacles afin d'éviter toute mécanisation du chien.
Madické Kamara
Kick-Boxing

Haut de page

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Sur le site de la fédération de kick-boxing il est écrit:
Combattant : Tenue et équipement
1°) Tout combattant devra être propre et avoir une belle apparence. Seule la CKB / DA est responsable pour déterminer si l’apparence faciale est réglementaire moustache, barbe excessive ou si la longueur des cheveux représente un danger pour la sauvegarde des combattants, ou si cela peut interférer dans la vision et / ou le comportement du combattant.
Une utilisation excessive de vaseline ou de toute autre substance étrangère n’est pas permise.
2°) L’arbitre de la CKB / DA peut demander à ce que le combattant ait une tenue correcte avant que le combat commence ou continue.
3°) Sur les tenues, pour toutes compétitions officielles de la CKB / DA, tout signe ostentatoire est prohibé, le logo d’une Fédération Internationale, le drapeau représentant une autre nation sont interdits.
4°) Bandages : Ils doivent être constitués uniquement par des bandes, l’emploi de ruban adhésif est Interdit
Kick-Boxing Light
Protection totale obligatoire
Tee-shirt ou débardeur obligatoire
Equipement officiel des combattants :
Chaque combattant utilisera le matériel de combat fourni et/ou homologué par la CKB / DA.
Equipement officiel des combattantes :
Série Honneur (C) - Junior
Protège dents, Coquille, Short (lettres Thaïlandaises interdites), Bermuda interdit (sous le genou), Protège tibias chaussettes obligatoires, Port de casque. Genouillères interdites
Serie Espoir (B) - Junior
Protection de la poitrine, Protège dents, Short (lettres Thaïlandaises interdites), Bermuda interdit (sous le genou), Protège tibias chaussettes obligatoires Port de casque. Genouillères interdites
Série Espoir (B)
Protège dents, Coquille, Short (lettres Thaïlandaises interdites), Bermuda interdit (sous le genou), Protège tibias chaussettes obligatoires, (Non obligatoire en gala si les 2 boxeurs sont d’accord) Pas de casque, Genouillères interdites
Série Elite (A)
Chevillières, Protection de la poitrine, Protège dents, Short (lettres Thaïlandaises interdites), Bermuda interdit (sous le genou), Pas de casque, pas de protège tibias. Genouillères interdites Les femmes doivent obligatoirement porter un bustier de protection, le plastique est accepté (consulter Le médecin de la réunion pour dérogation).
Série Elite (A)
Chevillières, Protège dents, Coquille, Short (lettres Thaïlandaises interdites), Bermuda interdit (sous le genou), Pas de casque, pas de protège tibias. Genouillères interdites Les combattants hommes doivent porter une coquille de protection en plastique. Une coquille avec protection abdominale est aussi autorisée. Le poids des gants est de 8/Oz pour les – de 71 Kg et de 10/Oz à partir de 71 Kg,

Les femmes peuvent porter des accessoires souples pour maintenir leurs cheveux. Le poids des gants est de 8/Oz pour les – 65 Kg et de 10/Oz à partir de 65 Kg
Rappel :
Chaque combattant(e) doit porter un protège-dents approuvé par la CKB / DA en matière souple.
Les bandages et les chevillères seront vérifiés avant et / ou après le combat.
Le port de bijoux est interdit.
Pendant le combat, si une partie de l’équipement se détériore, l’arbitre doit le faire remplacer.